Réduire le bruit d’une maison ou d’une pièce

Aujourd’hui, de nombreux éléments peuvent venir perturber votre tranquillité au quotidien, et ce, dans de nombreuses situations. Que ce soit au travail ou chez vous, les nuisances sonores sont un véritable fléau au quotidien.

 

Nous allons donc comprendre :

  • Quels sont leurs méfaits ?
  • Les questions à se poser avant de traiter
  • Comment les traiter ?

Pourquoi vouloir réduire le bruit d’une pièce ?

Vous pouvez vouloir réduire le bruit pour :

  • Etre moins stressé et fatigué en obtenant davantage de calme
  • Augmenter la productivité de vos salariés
  • Faire face aux plaintes de vos clients
  • Profitez d’une écoute musicale plus fidèle

Il est à noter que certains y sont contraints. Il existe des normes en termes de décibels émises pour les professionnels. Au-dessus d’un certain seuil atteint, il est obligatoire de protéger ses salariés contre ces risques.

Comment réduire le bruit d’une maison ?

Tout d’abord, il convient de se poser quelques questions :

  • D’où provient le bruit ?
  • Quelle est l’intensité du bruit perçu ? Combien de décibels engendre-t-il ?
  • Quelle est la nature des parois à traiter

Répondre à ces interrogations, c’est la certitude de pouvoir corriger le problème de bruit auquel nous faisons face. Il n’existe pas de solutions toutes faites, chaque pièce étant unique, mais de nombreuses solutions à adapter selon les cas.

D’où provient le bruit ?

Le bruit peut provenir de différentes sources internes et externes. 

 

Il peut être dit :

  • Aérien : bruit émis par une source n’ayant pas de contact avec la paroi à l'origine de la propagation du bruit. Il existe ainsi les bruits aériens :
    • Intérieur : ils concernent les bruits générées à l’intérieur d’une pièce (conversations, musique, …)
    • Extérieur : bruit qui proviennent de l’extérieur d’une pièce (bruit de voiture, de travaux, …)
  • Solidien : ils sont liés à la structure du bâtiment. Ils comprennent
    • Les bruits d’impact (bruits de pas, de déplacement de mobilier, …)
    • Les bruits d’équipement (ascenseur, douche, lave-linge, …)

L’intensité du bruit

Trois solutions existent pour la connaitre :

  • Des logiciels PC
  • Des applications mobiles
  • Un sonomètre

Des logiciels existent pour mesurer le nombre de décibels généré par un bruit. Vous pouvez utiliser "Décibel Reader" ou "Audacity".

 

Des applications de portable remplissent cette même fonction, parmi lesquelles "Sound Meter", "Decibel Meter", "Noise Meter", "deciBel".

 

Enfin, vous pouvez également utiliser un sonomètre (décibelmètre professionnel ou audiomètre). Ces types d’appareils s’avéreront plus précis. Mais leur prix sera plus conséquent. Comptez près de 200 € pour de l’entrée de gamme.

La nature des parois

Certains matériaux sont de nature à augmenter le bruit perçu dans votre habitation. C’est le cas de matériaux tels que le placo-plâtre ou le carrelage.

 

Pour en savoir plus, lisez notre tutoriel sur la suppression d’échos.

Comment traiter le bruit d'une maison ?

Il existe 2 techniques principales pour lutter contre le bruit :

  • L’isolation phonique
  • Le traitement acoustique

L’isolation et le traitement acoustique

Ces deux techniques sont souvent confondues. Les gens employant le terme « d’isolation phonique », par extension, pour évoquer le traitement acoustique.

L'isolation phonique

L’isolation phonique va chercher à corriger le bruit extérieur à une pièce

 

Par exemple, vous ne voulez pas que le bruit des travaux de la rue vous incommode, qu’il « rentre » dans votre maison.

 

Il convient alors de jouer sur votre isolation phonique et, plus concrètement, sur les matériaux dont vos murs sont composés. Privilégiez des murs épais aux propriétés absorbantes. 

Le traitement acoustique

Le traitement acoustique va lui chercher à absorber le son à l’intérieur d’une même pièce.

 

Par exemple, vous recevez de nombreux invités dans une même pièce (votre salon), des groupes de discussions se forment. Le bruit devient alors difficilement gérable et tout le monde est obligé de hausser la voix pour pouvoir communiquer.

 

Un traitement acoustique sera alors adapté pour corriger ce brouhaha