Tout savoir : les panneaux acoustiques suspendus et muraux

Catégorie : Non classé

L’utilité des panneaux acoustiques décoratifs suspendus et muraux

Les panneaux acoustiques suspendus et muraux vont avoir de nombreux intérêts. Ils permettent de :

  1. Diminuer les échos
  2. Décorer la pièce
  3. Respecter les lois de bruit au travail

Corriger les échos d’une pièce

Les panneaux acoustiques, qu’ils soient muraux ou suspendus, vont permettre de corriger les échos d’une pièce. Ils sont donc utiles dans le cadre d’un traitement acoustique. Ils ne servent donc pas à améliorer l’isolation phonique d’une pièce. Ils permettent d’abaisser le temps de réverbération, nommé également RT 60.

Décorer la pièce

Ils peuvent également remplir une autre fonction, en servant d’éléments décoratifs pour une pièce. Certains produits peuvent notamment être personnalisés ou végétalisés en ce sens.

Respecter les lois du bruit au travail

Ils permettent aussi de respecter les lois du bruit au travail. En effet, les employeurs sont tenus de respecter des seuils en termes de bruit émis dans un lieu professionnel.

Isolation phonique et traitement acoustique

Bien souvent, ces 2 termes sont confondus. L’un englobant l’autre. Certes, ces 2 notions sont proches : elles visent à améliorer la gestion du bruit.

Cependant, il existe une différence fondamentale entre les 2 :

  1. Le traitement acoustique permet d’optimiser le son à l’intérieur d’une même pièce en cassant les échos
  2. Alors que l’isolation phonique (ou acoustique) consiste à empêcher que le bruit extérieur à une pièce ne s’y propage.

Rien de mieux qu’une illustration pour mieux comprendre ces 2 phénomènes. Si vous avez un voisin bruyant, qui fait souvent la fête, et cela vous incommode. Vous souhaitez donc réduire le bruit qui passe entre son logement et le vôtre, c’est de l’isolation phonique qu’il vous faut.

En revanche, si votre pièce résonne, c’est un traitement acoustique qu’il vous faut. Cela va notamment être le cas au restaurant, quand de nombreuses personnes discutent les unes à côté des autres. L’intelligibilité de la parole devient très mauvaise, il faut donc hausser la voix pour s’entendre parler. Un traitement acoustique va permettre de grandement améliorer la situation.

Mousses et panneaux acoustiques

Bien qu’ils aient la même finalité, les 2 produits sont très différents. Ils se différencient sur 4 points principaux :

  1. Les performances
  2. Le prix
  3. La surface à couvrir
  4. L’aspect décoratif

Les performances

La mousse basique va avoir des propriétés acoustiques moins importantes qu’un panneau acoustique. Il n’y a qu’à regarder les courbes des principales mousses et panneaux acoustiques du marché pour s’en rendre compte.

Cela s’explique par le fait que les fabricants de mousses souhaitent principalement capter un autre marché. Ils vont ainsi proposer un produit basique et peu cher. Certains fabricants de panneau peuvent en utiliser pour proposer une offre attractive.

Aujourd’hui nous savons qu’une véritable ingénierie, via un complexage de matériaux, permet d’obtenir des performances nettement supérieures à une simple mousse acoustique.

Le prix

Le principal avantage d’une mousse acoustique va résider dans son prix. Elle va, en effet, s’avérer moins coûteuse que des panneaux acoustiques.

Cependant, le prix du projet, pour une qualité acoustique équivalente, ne va pas forcément être moins onéreux si vous utilisez des mousses acoustiques.

Ceci car les mousses s’installent avec de la colle spécifique. Le prix des colles dépasse le prix des mousses, et le temps passé n’est pas du tout optimisé.

La mousse est ainsi une bonne alternative si vous avez un budget léger et que vous souhaitez réaliser les travaux par vous-même. De plus, les normes M1 ne peuvent pas être obtenues avec une mousse standard.

La surface à couvrir

Si vous souhaitez un résultat « correct » avec des mousses acoustiques, il est nécessaire de couvrir l’intégralité du mur.

La surface à couvrir avec des panneaux acoustiques, va elle, être moindre. Elle va dépendre de l’objectif souhaité (salle hi-fi, milieu tertiaire).

Bien souvent, couvrir entre 15 et 30% de la surface suffira amplement à avoir une très bonne évolution de l’acoustique de la pièce.

L’aspect décoratif

Mise en situation de panneaux acoustiques suspendus et muraux décoratifs

Une mousse va être « brute », elle ne sera pas travaillée pour avoir un aspect décoratif particulièrement soigné. Cela peut suffire à certaines personnes, notamment dans le cadre d’un studio d’enregistrement privé.

Les panneaux acoustiques vont, eux, être beaucoup plus travailler en ce sens. Ils peuvent notamment être personnalisés, en différentes matières, ou encore avoir des effets de volume. Les panneaux acoustiques sont donc une meilleure option en ce qui concerne l’aspect décoratif d’un traitement acoustique.

Cependant, certains panneaux sur le marché sont épais et comportent des finitions plutôt « grossières ». De même, certains matériaux peuvent donner un effet qui peut plaire à certains, et pas à d’autres. C’est notamment le cas des panneaux acoustiques en bois.

Chez PYT Audio, nous avons fait le choix d’avoir des produits le plus fin possible, avec des finitions esthétiques, et pouvant se personnaliser.

Quelle situation pour quel produit ?

Dans quels cas privilégier des panneaux acoustiques muraux

Les panneaux acoustiques muraux vont être utilisés pour les pièces avec :

  • Une surface peu important (moins de 50 m²)
  • Une hauteur sous plafond classique à 2.5m

Ce type de solution est donc privilégié pour les environnements domestiques. Les environnements tertiaires et professionnels vont également les utiliser. Cependant, ces milieux vont demander, en proportion, davantage de panneaux acoustiques suspendus au plafond.

Dans quels cas privilégier des panneaux acoustiques au plafond : plaqués ou suspendus

Les panneaux pour plafonds vont, eux, être indispensables dans 2 situations précises. Ils doivent, ainsi, trouver leur intérêt pour les pièces avec :

  • Une surface importante (plus de 100 m²)
  • Une hauteur sous plafond importante (à partir de 3m)

Bien souvent, ce type de panneaux viendra en complément de solutions murales.

Les panneaux suspendus peuvent également être privilégiés en cas de contrainte décorative. Cela peut être le cas si vous ne souhaitez pas couvrir votre mur avec des solutions acoustiques. Cependant, les meilleures performances acoustiques dépendront souvent d’une installation combinée en murale et au plafond.

Traitement acoustique décoratifs avec des panneaux acoustiques suspendus et muraux

Informations techniques et mise en œuvre des panneaux

Le nombre de panneaux acoustiques suspendus et muraux à privilégier

Il n’y a pas de règle universelle. Cela dépendra d’un certain nombre de contraintes et de votre objectif. La surface à traiter va notamment varier en fonction d’éléments de votre pièce :

  • Sa structure, et notamment sa composition en termes de matériaux
  • Son volume
  • La décoration existante

De même, il faut bien distinguer les besoins pour les audiophiles et les projets tertiaires.

Les audiophiles veulent un résultat d’écoute qui leur convient, l’exigence est plus importante. Ils souhaitent une gestion précise de l’énergie, une réverbération maîtrisée, mais pas forcément feutrée. Chaque « oreille » est différente. En fonction de son ouïe et de sa « vie » musicale, les goûts en matière de sonorité peuvent varier. Ainsi, chaque personne va avoir des préférences un peu différentes en termes d’acoustique. De même, dans ces cas-là, le traitement va être plus ou moins lourd. Il ne faut pas « tuer » le côté vivant de la musique. Des diffuseurs vont ainsi venir en complément pour optimiser la scène sonore, et l’aspect « réaliste » de la musique.

Les projets tertiaires vont, eux, avoir besoin d’un résultat plus normé en termes de temps de réverbération (RT60). Cela nécessite un traitement plus conventionnel, mais parfois plus riche en termes de quantité de panneaux absorbants.

Le placement des panneaux acoustiques suspendus et muraux

Le placement des panneaux est une composante essentielle dans la réussite de votre projet acoustique.

Le conseil n’est pas toujours inclus dans le prix du panneau. Faites donc attention. Le conseil peut être relativement coûteux. Il peut parfois être facturé à un prix supérieur à la valeur des panneaux, notamment si vous avez une pièce de petite dimension.

Nous vous recommandons de demander des informations à votre interlocuteur sur le positionnement des panneaux. En effet, une multitude de panneaux mal placés peuvent s’avérer moins efficaces que quelques panneaux bien placés. Une étude acoustique peut notamment permettre de comprendre de manière très précise le gain acoustique en fonction du placement des panneaux. Cette étude modélisera votre pièce et expliquera ce gain acoustique grâce à l’évolution du RT60.

Les différentes dimensions des panneaux acoustiques

La taille la plus courante sur le marché est du 120*120 cm. Cela pour des raisons essentiellement pratiques. En effet, cette taille est pensée pour être adaptable aux rails de dalles de faux plafond, ou pour passer entre les spots encastrés. Ces derniers étant souvent placés à des écartements types.

De nombreuses autres tailles sont disponibles. Chez PYT Audio, nous proposons notamment les tailles suivantes :

  • 40*40cm (gamme Hifi)
  • 120*160cm
  • 120*200cm
  • 120*250cm
  • 60*120cm
  • 60*160cm
  • 60*200cm
  • 60*250cm

Du sur-mesure est également proposé par de nombreuses entreprises. Les contraintes de tailles sont souvent liées au transport.

La taille joue-t-elle sur l’efficacité ? 2 panneaux en 60*60 vont-ils être aussi efficaces que 1 panneau en 120*120 ?

On pourrait se poser la question sous cette forme. D’un point de vue mathématique et surface, la réponse est évidemment non.

Déjà parce qu’il faut 4 panneaux pour faire la surface d’un panneau en 120×120. Et, d’autre part, parce qu’un panneau acoustique a également un châssis pour maintenir les matériaux absorbants, qui dans bien des cas, n’absorbe rien.

Chez PYT audio, nos gammes MUTUM éco sont les seuls panneaux sur le marché avec une technologie d’absorption de la tranche. Il n’y a donc qu’une infime différence.

Mais, prenons un panneau concurrent, les mousses ou les laines de roches internes sont maintenues par un châssis aluminium (rail de placo) qui va faire souvent 10cm de recouvrement périphérique.

Sur un panneau en 120×120, la surface totale de cette matière qui renvoie le son plutôt que l’absorber représente entre 10 et 20% sur la surface totale du panneau… Sur un panneau en 60×60, vous vous trouvez avec plus de surface de rail que de matériaux absorbants. Vous vous trouvez donc avec un panneau très peu absorbant.

Les fixations des panneaux acoustiques suspendus et muraux

Les différents systèmes de fixations des panneaux

Il existe de nombreux systèmes de fixations pour accrocher les panneaux acoustiques :

  • Des colles
  • Des aimants
  • Des velcros
  • Des crochets X
  • Des fixations pour suspendre les panneaux de types Gripple

Les systèmes de fixations vont jouer sur la facilité d’installation et le respect du support. Les systèmes à base de colles condamnent le mur ou le panneau.

Ce type de fixation peut-être un vrai problème si le panneau s’abîme, ou si vous voulez l’enlever quelle qu’en soit la raison.

A l’inverse, les autres systèmes sont plus respectueux du support. Les velcros étant le « must » dans cette optique.

Le prix des fixations

Le prix des fixations n’est pas toujours inclus. En effet, certains professionnels ont l’habitude de travailler avec certains prestataires. Ils achètent donc les fixations directement auprès de ces fournisseurs habituels. Pensez donc bien à demander si les fixations sont incluses dans le prix.

Pour information, le système de velcros est très souvent compris dans le prix. Pour les colles, les aimants ou les fixations type Gripple, cela est plus variable.

Les contraintes feux

Les contraintes feux sont à respecter pour toutes les Entreprises Recevant du Public (ERP). Ces normes certifient que les produits ne sont pas facilement inflammables en cas de départ de feu. Ils constituent donc une garantie en termes de protection du bâtiment et des résidents contre les incendies.

Il existe 2 tests principaux sur le marché qui certifie la norme :

  1. Les tests feux M qui est une norme française
  2. Les tests feux euroclasses qui relèvent, comme le nom l’indique, d’une norme européenne

Ces 2 tests sont réalisés auprès d’organismes de certifications indépendants. Leur rôle est de caractériser la capacité d’un produit ou d’un matériau à réagir à une situation donnée en réaction au feu.

Les contraintes feux M1

Le test feu M1 correspond à la norme française en termes de réaction au feu.

Ce test feu est réputé pour être particulièrement strict, l’un des plus complexes du monde.

Les matériaux de construction, pour répondre aux exigences d’installation dans les ERP, peuvent nécessiter un classement feu « M » ou « euroclasse »

Dans un ERP la norme M1 est obligatoire, si et seulement si, la surface totale recouvre plus de 25% du plafond. Une quantité inférieure n’impose qu’un classement M2

En mural, s’il s’agit d’un élément de décoration, aucune norme n’est requise. Dans le cadre de matériaux de construction en contact direct, un classement M2 est requis.

De plus, tout élément décoratif ou déplaçable, ne fait pas l’objet d’un classement particulier. Les claustras, les éléments de mobilier, les rideaux, les tableaux, ne font normalement pas l’objet d’un besoin spécifique.

Dans les faits, la norme M1 étant la plus restrictive, elle est très régulièrement demandée « par tranquillité d’esprit ».

Pour information, voici le classement et ses significations :

  • M0 Incombustible
  • M1 Non inflammable
  • M2 Difficilement inflammable
  • M3 Moyennement inflammable
  • M4 Facilement inflammable
  • M5 Très facilement inflammable

Les contraintes feux euroclasses

L’euroclasse est un test feu qui correspond à la norme européenne en termes de réaction au feu

Ce test est valide sur le marché français.

Le panneau acoustique testé dans cette norme doit avoir l’équivalence M1 ou M2. A savoir le classement « A », « B » ou « C » pour respecter les contraintes des ERP.

Il faut aussi savoir que

  • Les lettres A, B, C, D, E ou F caractérisent la réaction au feu
  • L’indice « S » caractérise la production de fumée
  • Et le d certifie la présence ou non de gouttelettes enflammées

Ainsi, pour répondre aux contraintes M1, le produit doit être :

  1. A1
  2. A2s1d0 ou A2s1d1
  3. A2s2d0 ou A2s3d1
  4. Bs1d0 ou Bs1d1
  5. Bs2d0 ou Bs2d1
  6. Bs3d0 ou Bs3d1

Les tissus

Il existe une multitude de tissu. Certains agissent comme une peau de tambour. Ils peuvent donc annihiler les propriétés acoustiques du complexage du panneau. Assurez-vous donc que votre interlocuteur a bien pensé à la question. Notamment si vous êtes un professionnel et que vous souhaitez utiliser un tissu avec lequel vous avez l’habitude de travailler.

L’explication est la suivante, certains tissus ont une résistivité à l’air. Le tissu a donc une importance capitale dans le fonctionnement acoustique d’un panneau.

Quels sont les choix les plus décoratifs du marché ?

Les panneaux acoustiques avec une faible épaisseur

Les panneaux acoustiques avec une faible épaisseur font parfois l’objet de mythes. Il y a plusieurs années, la norme sur le marché était de fabriquer des produits épais, à base de laine de verre ou de laine de roche. Produits qui sont encore proposés par de nombreux professionnels aujourd’hui. Le marché est compliqué à dépoussiérer car les croyances ont la dent dure. Même avec des mesures normées, de nombreux tests de professionnels en situation, de nombreux retours clients positifs, certains « acousticiens » refusent l’évidence. Pour eux, des produits fins ne peuvent pas fonctionner. Les enjeux financiers faisant parfois perdre l’objectivité de certains …

Chez PYT Audio, nous sommes convaincus que l’épaisseur est un vrai problème en ce qui concerne l’aspect décoratif ! Non seulement, les produits épais sont très intrusifs dans la pièce, mais les finitions de ces produits sont très rarement qualitatives.

Ainsi, nous avons développé un complexage unique sur le marché. Ce dernier réside dans le savant mélange d’une multitude de matériaux agissant ensemble comme un absorbant très épais.

Panneaux acoustiques fins et décoratifs

Le choix de couleurs

Le choix de couleurs va également entrer en compte. Les couleurs privilégiées sont souvent des couleurs relativement neutres comme le blanc ou le noir. Si vous opter pour du blanc, n’hésitez pas à demander des photos de réalisations ou un échantillon (si vous êtes un professionnel).

Certaines marques, comme la nôtre, proposent un large choix de couleurs afin d’intégrer au mieux le panneau dans votre pièce.

Le choix des tissus

Comme expliqué précédemment, nous proposons un large choix de tissus qui ont été testés en conditions réelles d’utilisation. Nous les avons choisis pour leurs qualités acoustiques et esthétiques.

Nous pouvons, cependant, changer le tissu de certains produits sur demande. Si vous souhaitez garder une matière avec laquelle vous avez l’habitude de travailler, c’est possible. Attention, cependant, certains tissus renvoient l’énergie et sont donc à proscrire pour un usage acoustique.

Les panneaux acoustiques imprimés

Exemple de panneaux acoustiques imprimés

Les solutions imprimées permettent de personnaliser un panneau acoustique. Elles ressemblent à un tableau et se fondent, ainsi, parfaitement dans le décor d’une pièce.

La qualité d’impression est très importante, nous avons sélectionné des technologies d’impression sans solvant, répondant aux critères environnementaux les plus stricts. Le tout, avec une finition matte. L’impression est ainsi éco-texte.

Bien sûr, le résultat final dépend du fichier choisit et de la taille finale du panneau.

Les panneaux acoustiques végétaux

Les panneaux acoustiques en végétaux stabilisés permettent également d’apporter une touche décorative à un intérieur.

Ils ne nécessitent pas d’entretien et sont 100% naturels.

Les panneaux acoustiques avec des formes spécifiques

Les panneaux acoustiques peuvent parfois prendre des formes spécifiques. Des panneaux à la forme ronde sont notamment trouvables sur le marché. Certains sont suspendus et peuvent se présenter sous la forme de luminaire.

Des produits avec des effets de volumes existent également.

Comment savoir si un panneau acoustique suspendu ou mural est qualitatif ?

L’acoustique étant un marché très opaque, il est toujours difficile de savoir quel choix de produits faire.

Malgré tout, des techniques existent pour savoir si un produit est qualitatif. En voici quelques-unes :

  1. Les courbes acoustiques des produits
  2. Les tests de professionnels
  3. Le bouche à oreille
  4. L’écoute chez des professionnels
  5. L’essai de panneaux
  6. La prise de mesure

Les courbes acoustiques des produits

Nous vous recommandons de vous méfier des marques qui n’affichent pas clairement leurs courbes acoustiques. Cela revient à acheter des aliments sans en connaître la composition. Le risque d’avoir un produit aux performances médiocres est ainsi important.

De même, assurez-vous que les courbes aient été réalisées par un organisme professionnel et certifié. De nombreux laboratoires agréés en France et à l’étranger sont habilités à réaliser ces tests. Assurez-vous que les tests sont bien réalisés selon la norme ISO 354. Nous vous recommandons de demander les PV tests car de nombreux sites proposent des mesures « fait maison ». Il est ainsi très difficile d’évaluer la performance réelle des produits sans retours d’utilisateurs.

Dans ce cas ou le professionnel ne dispose pas de PV Test, demandez-leur s’ils proposent un test de produits ou si des professionnels indépendants ont réalisé des tests avec des courbes. Comparez ensuite les courbes avec celles affichées par le fabricant. Un réseau de revendeurs conséquent constitue également un gage de qualité.

Les différentes mesures possibles

Deux mesures différentes sont possibles :

  1. En aire d’absorption équivalente
  2. Avec un coefficient d’absorption alpha

Ne comparez pas l’une avec l’autre ! Les 2 mesures sont très différentes. L’une va avoir des indicateurs qui peuvent sembler bien plus élogieux, alors que la performance va être la même.

Souvent les marques préfèrent d’ailleurs la courbe en aire d’absorption équivalente car elle parait nettement meilleure. Or, attention ! D’un point de vue mesure en laboratoire, cette mesure est plus permissive et permet de tester le produit dans des conditions différentes à la norme. Elle est plus « opaque » et moins lisible.

Chez PYT Audio, nous avons fait le choix de vous proposer les 2 courbes à la lecture.

De même,  nous avons décidé de faire nos tests acoustiques en France. Nous privilégions la redistribution en local, dans l’économie française. Chose qui n’est pas le cas chez de nombreux fabricants acoustiques. Si c’est un critère important d’achat pour vous, n’hésitez pas à demander le PV acoustique du produit et à regarder quel laboratoire a été mandaté pour effectuer les tests.

Quelles fréquences absorber en priorité ?

Cela va dépendre du contexte. Nous n’allons pas chercher à absorber tout à fait les mêmes fréquences dans un contexte audiophile et dans un contexte d’open-space, par exemple.

Il existe 3 types de fréquences, que nous avons triées par ordre d’importance :

  • Les fréquences « médiums »
  • Les fréquences « aiguës »
  • Les fréquences « graves »

La délimitation des fréquences n’est également pas tout à fait la même selon le contexte.

En hi-fi et home cinéma, on est plus pointilleux car il existe des sons qui n’existent pas naturellement. Et, parce que le traitement du signal dans le cadre d’un traitement acoustique est plus complexe.

En acoustique du bâtiment, voici la classification des fréquences que nous pouvons faire :

  • Grave : en dessous de 300hz
  • Médium : de 300 à 1250hz
  • Aiguë : de 1250 à 4000hz

Les fréquences vocales

Concrètement, en acoustique de bâtiment, on va d’abord chercher à absorber les fréquences vocales. Le but est de pouvoir se parler distinctement, de manière intelligible.

Si on analyse les fréquences vocales (fréquences émises par notre voix, et donc les discussions), nous voyons le découpage ci-joint.

On peut donc « simplifier » en expliquant que les fréquences qu’il faut capter, dans un open-space ou un restaurant, sont situées entre 300 et 2000hz. Ceci avec un besoin accru de 400 à 1500hz.

D’ailleurs, pour respecter les normes dans les établissements d’équipements auditifs, il faut obtenir un RT60 de 0.4s à 500hz.

Ceci car notre oreille et notre cerveau sont conçus pour être plus sensibles sur nos fréquences propres de communication.

Schéma de classification des fréquences acoustiques

Les fréquences aiguës

Ensuite, la deuxième tranche de fréquences que l’on va chercher à traiter, c’est l’extrême aiguë. Ceci afin d’apporter une sonorité feutrée, un confort supplémentaire qu’un besoin indispensable visant à améliorer l’intelligibilité.

Certains parlent « d’effet cocktail », faisant référence aux bruits de verres et de fourchettes qui s’entrechoquent.

Selon le contexte, un panneau plutôt qu’un autre peut se retrouver avantagé.

De manière générale, plus l’absorption est homogène et étendue, plus la sensation de performance est présente pour un même nombre de panneau.

Les tests de la presse spécialisée

La presse spécialisée teste parfois des produits. Elle constitue une source d’informations relativement fiable sur la qualité d’un produit.

Pour se faire une opinion, le mieux est d’avoir des tests avec des courbes. Vous pouvez retrouver ce genre de tests dans notre section presse.

En effet, de nombreux spécialistes, séduits par notre concept novateur et unique, ont voulu essayer nos produits pour s’assurer de leurs qualités dans différents contextes.

Le bouche à oreille

Bien évidemment, comme dans de nombreux domaines, le bouche à oreille est également un bon moyen de savoir si un produit est qualitatif.

De nombreux moyens sont possibles pour s’informer. Ainsi, vous pouvez trouver des informations :

  • Auprès de vos proches,
  • Sur les forums,
  • Sur les sites des vendeurs de panneaux acoustiques,
  • Sur les salons,
  • Ou encore, sur les groupes Facebook

La véracité des informations est, cependant, parfois limitée. N’hésitez pas à les recouper avec d’autres sources.

Les écoutes comparatives chez les professionnels

Exemple de panneaux acoustiques muraux en écoute dans un magasin hi-fi

Les professionnels des secteurs de la hi-fi et du home cinéma disposent, bien souvent, de pièces d’écoute dans leurs magasins.

Vous pouvez, ainsi, vous rendre dans ces lieux pour vous faire une idée de la qualité des produits acoustiques. Le mieux est évidemment de pouvoir faire des écoutes comparatives avant/après. Ceci n’est possible que pour des produits faciles d’installation et respectueux du support, comme les nôtres.

Pour vous donner une idée, notre marque est présente dans près de 25% de ce type de magasins en France. Vous pouvez ainsi écouter nos produits dans de nombreuses régions de France, chez l’un de nos partenaires.

Prêt de panneaux

Des prêts de panneaux acoustiques muraux peuvent se faire. Cela est, par contre, dépendant du système de fixation. En effet, un panneau se fixant avec de la colle, ne pourra pas être prêté. A l’inverse, un système de fixation avec velcros permet de déplacer les panneaux à souhait. Un prêt est ainsi une possibilité.

Si des doutes subsistent, le prêt peut être une bonne alternative pour faire des essais et des écoutes avant/après. Cependant, sachez que cette option a un coût. Elle est également dépendante d’un certains nombre de conditions.

La prise de mesure

Avant l’achat de panneaux acoustiques suspendus ou muraux

Certains professionnels, comme nous, proposent des calculs de gains acoustiques. Vous aurez donc une comparaison avant/après traitement. 2 possibilités pour cela :

  1. Tout se fait à distance via une modélisation de la pièce et des simulations acoustiques en fonction du nombre et du résultat voulu en termes de temps de réverbération (RT60)
  2. Un professionnel peut se déplacer pour faire de la prise de mesures in-situ.

Cette deuxième option est, évidemment, plus coûteuse. Elle n’apportera pas forcément une garantie de résultat nettement supérieure à la première option.

La fiabilité des mesures et des logiciels utilisés pour ces méthodes est reconnue.

Il existe 2 types de résultats :

  1. Celui par simulation alpha
  2. Le ray tracing.
Prise de mesures acoustiques par simulation alpha

Très basique, relativement fiable, il permettra de donner une idée de résultat en fonction de votre pièce au départ, puis en fonction du type et du nombre de panneau mis en place.

Exemple de prise de mesures acoustiques par simulation alpha
Prise de mesures acoustiques par ray tracing
Exemple de prise de mesures acoustiques par ray tracing

Une des autres solutions est le ray tracing.

Ici, nous sommes sur une véritable solution d’ingénierie acoustique qui prend en compte tous les paramètres de votre pièce. Elle en modélise le résultat par des répercutions des ondes sur les parois et leurs trajets dans la pièce.

Si l’objectif est le même le résultat est nettement plus précis et trouvera clairement son sens lorsque vous aurez des comptes à rendre à la fin d’un chantier.

Cette solution a, néanmoins, un coût. Elle est disponible à partir de 1000€.

Après l’achat de panneaux acoustiques suspendus ou muraux

Vous pouvez également faire vos propres prises de mesures avant/après votre achat. Ceci demande cependant une certaine technicité. La qualité du matériel pour la prise de mesures est également importante. Cela a donc un certain coût. De même, les micros ne se placent pas n’importe comment. Enfin, cela nécessite de savoir lire une courbe acoustique.

Des logiciels comme Cliowin, Sonarworks, DIRAC, RoomMap ou encore Rew, permettent d’enregistrer vos prises de mesures. Là encore, certains sont payants.

Panneaux acoustiques, écologie et santé

De nombreux produits ne sont pas intégralement écologiques. Certains l’annoncent clairement en affichant un pourcentage de produits biosourcés. D’autres ne disent rien. Dans ce dernier cas, s’il s’agit d’un critère d’achat important pour vous, n’hésitez pas à demander à la société concernée si l’intégralité des matières premières est biosourcé. Vous pouvez demander des PV pour vous en assurer.

Les impressions, est-ce écologique ?

La question est légitime, et il faut savoir qu’elles ne le sont pas toutes.

De même, certains milieu exigent des normes particulières et plus strictes. C’est notamment le cas du milieu hospitalier pour des raisons de santé. Notre panneau acoustique personnalisable répond à cette norme.

Les panneaux se fixant avec des colles

Assurez-vous que les colles soient bien respectueuses de l’environnement, c’est rarement le cas … Le mieux est de demander la colle utilisée et d’en vérifier les composants et les labels.

Concernant nos produits :

  • La gamme Luxe n’utilise aucune colle
  • La gamme Eco utilise une colle à base aqueuse sans solvant et sans COV
  • Les produits destinés à la hi-fi utilise des colles transferts sans COV

La qualité de l’air

La quasi-totalité des panneaux n’émettent pas de Composés Organiques Volatils (COV), ils ne sont donc pas nocifs pour la qualité de l’air et la santé des personnes.

Il convient toujours de s’en assurer auprès du vendeur de panneaux acoustiques.

Faites tout de même attentions aux panneaux en laine de roche/laine de verre et autre matériaux basique utilisés dans le bâtiment en isolation thermique, principalement derrière une paroi. Bien que ces produits peuvent être annoncés sans COV, le temps et les variations hydrométriques laisseraient tout de même se détacher des particules fines pas particulièrement favorables pour votre santé.

Quelles conséquences de l’acoustique sur la santé

Il est prouvé qu’une mauvaise acoustique a une influence sur la santé. Elle peut notamment engendrer de la fatigue auditive pouvant mener jusqu’à la surdité (légère, profonde ou irréversible). Elle peut également provoquer des troubles cardiovasculaires, et plus particulièrement, de l’hypertension. Des troubles du sommeil peuvent également apparaître chez un individu en raison d’une mauvaise acoustique.

Une mauvaise acoustique, qu’elle soit au travail ou à domicile, a également une réelle influence sur votre humeur.

Quel est le prix des panneaux acoustiques muraux et suspendus ?

Les différents prix

Les prix sont très fluctuants, la qualité d’absorption des panneaux pouvant variée du simple ou double. Il est plus logique de raisonner en coût par projet. Le marché étant relativement opaque, il est difficile d’avoir accès aux tarifs du marché sans devis comparatifs. Beaucoup de sociétés n’affichent, en effet, pas leurs tarifs. Ce n’est qu’après plusieurs échanges avec un commercial que vous les obtiendrez.

Chez PYT Audio, nous avons fait le choix d’afficher nos tarifs clairement. Nous préférons être transparents pour des questions de respect de l’utilisateur. De même, nous savons que le rapport qualité/prix de nos produits est très intéressant pour le marché.

Les panneaux acoustiques sont fabriqués avec des matériaux spécifiques, triés sur le volet. Certains matériaux sont conçus sur-mesure pour nos besoins. Les tissu issus de l’ameublement haut de gamme. Rien est laissé au hasard. Ils ont donc une efficacité et un coût certain. Le prix de départ chez PYT audio en 120*120 cm va être de 225€. Les références du secteur se situent aux alentours de 350€. Sachez que certaines sociétés, comme nous, proposent des paiements en plusieurs fois sans frais.

Il ne faut également pas perdre de vue que certaines options ont un coût. C’est notamment le cas du respect des normes feux. Si vous n’y êtes pas soumis, vous pouvez ainsi réaliser des économies sur le prix du panneau.

Bien évidement certaines gammes de produits très innovants, comme le panneau acoustique en végétal stabilisé, a un prix de départ aux alentours de 800€ au m².

Les panneaux acoustiques, est-ce un bon achat ?

La durée de vie d’un panneau acoustique est de près de 10 ans, c’est donc un achat très vite amorti. Comme évoqué précédemment, des études ont notamment démontré que le bruit était responsable :

  • D’une augmentation du stress
  • D’une baisse des performances cognitives

D’autres études ont quantifié ces problèmes :

  • 70% des salariés éprouveraient des maux de tête et des troubles du sommeil
  • 23 milliards d’euros de productivité seraient perdus chaque année à cause du bruit

Exemple concret : ne vous est-il pas déjà arrivé de ne pas apprécier un restaurant simplement à cause du bruit, et de ne pas souhaiter y retourner ?

N’hésitez pas à nous contacter si vous souhaitez en savoir plus sur les différentes informations évoquées dans ce tutoriel.

Praesent et, accumsan leo. suscipit Aliquam Praesent eget amet, leo quis velit,