Traitement acoustique d'une salle de cinéma

De nombreux points d'émissions entraînent de nombreuses réflexions

Historique

Vous avez forcément entendu parler des normes THX

 

Cette norme qui labellise une multitude de matériel Home Cinéma (HC) pour leur qualité de restitution ne se limite, à la base, pas seulement à des critères technico-marketing.

 

Lorsque les systèmes multi-canaux sont arrivés dans les salles obscures, une innombrable quantité de problèmes acoustiques sont arrivés avec eux.

Pour les équipementiers et les installateurs, le système 2.0 générait déjà beaucoup de problèmes acoustiques difficilement gérables... Mais certaines solutions architecturales permettaient de transporter le son là où cela s'avérait nécessaire avec une restitution suffisamment inéligible pour les critères et les films de l'époque.

 

Avec le système multi-canaux la gestion des réflexions et des résonances est devenu impossible à maîtriser. 

Le résultat était très mauvais, et il à fallu trouver une solution radicale et efficace. 

 

C'est ainsi que les normes THX sont nées. Pour recréer un environnement favorable à la restitution du son dans les salles de cinéma. Ces normes passaient donc, avant tout, par une salle traitée acoustiquement.

Aujourd'hui, toute les salles de cinéma sont traiter acoustiquement.

Il est important de noter également que les traitements numériques intégrer à vos appareils électroniques ne gèrent en aucun cas les problèmes liés aux résonances, aux échos, et aux réverbérations

 

Avec ou sans traitement numérique, comme en Hifi, ou dans un studio, le traitement passif reste le traitement acoustique d'une salle de cinéma privée ou dans une pièce de vie n'est donc pas un "plus", c'est indispensable !

Les spécificités techniques du traitement acoustique d'une salle de cinéma

Réverbération acoustique : les spécificités techniques du traitement acoustique d'une salle de cinéma

Le traitement acoustique d'une salle de home cinéma est spécifique.

 

De fait, il y a de nombreux points d'émissions ainsi que un ou plusieurs points d'écoute.

 

Le nombre de points de réflexions primaire est donc décuplé.

Les absorber nécessite de traiter autant de zones de réverbération qu'il y a de paire d'enceintes.

Cependant, trop d'absorption n'est pas souhaitable non plus.

De fait, il y'a un risque de rendre le son moins vivant, voir "éteint". C'est souvent ce qu'il se produit dans les salles de cinéma grand public. Le son est enveloppant mais manque de réalisme. Il y a une sensation de "distance" ce qui n'est pas souhaitable. 

Il faut donc absorber avec des panneaux acoustique plus mince. Et idéalement, diffuser dans certaines zones.

 

Traitement acoustique d'une salle de cinéma : lez zones à traiter

Sur le schéma ci-joint nous vous présentons une suggestion des zones à traiter et avec quelles types de solution

 

Il convient de l'adapter selon vos goûts et votre expérience !

 

Cette suggestion permet d'obtenir une salle vivante, énergique, avec une immersion incomparable.

 

En bleu : zones de diffusion

En vert : zones absorption.

En jaune : la zone idéal de placement des auditeurs. 

 

La quantité de panneau à utiliser est variable. 

Plus la pièce sera grande, plus le nombre de panneau nécessaire sera important. 

 

Typiquement, nous vous conseillons de traiter les zones proche des enceintes frontale en priorité, comme pour un système Hifi. 

Progressivement, selon les résultats ajouter des panneaux.