Le traitement acoustique

PYT Audio > Le traitement acoustique

Introduction

Nous allons donc voir, dans cet article, la différence entre traitement acoustique et isolation phonique. Nous en comprendrons les tenants et les aboutissants : leurs différents matériaux et objectifs respectifs.

Nous parlerons ensuite des différents produits qui existent pour améliorer son acoustique, à savoir : les panneaux acoustiques, les diffuseurs et les absorbeurs de basses. Nous verrons ainsi leurs intérêts, comment les choisir et les positionner, ainsi que dans quelles conditions les utiliser.

Nous discuterons, par la suite, de l’intérêt de mesurer sa pièce acoustiquement : dans quel cas est-ce nécessaire, quel plus cela apporte-t-il, …

Après cela, nous vous dirons comment optimiser votre pièce avant de la traiter.

Enfin, nous évoquerons les atouts de nos solutions : leurs esthétismes, leurs propriétés acoustiques et bien d’autres choses.

Les bases du traitement acoustique

La différence entre traitement acoustique et isolation phonique

Bien souvent, les gens ont tendance à confondre traitement acoustique et isolation phonique. Nous conviendrons que ces notions sont proches : elles visent à optimiser la gestion du bruit, bien souvent, en le réduisant. Cependant, elles diffèrent sur un point majeur :

  • Le traitement acoustique cherche à optimiser le son à l’intérieur d’une même pièce,
  • Alors que l’isolation phonique (ou acoustique) cherche à empêcher que le bruit extérieur à une pièce ne s’y propage.

Pour faire simple et plus concret, l’isolation phonique va servir à empêcher que le bruit du train proche de chez vous ne « rentre » dans votre lieu de vie (maison, appartement, château, …). Le traitement acoustique ne sera d’aucune utilité dans ce cas précis. En effet, celui-ci cherche à « casser » les échos que vous avez dans votre pièce. Ainsi, si votre pièce résonne, le traitement acoustique sera adapté à votre situation.

Exemple de traitement acoustique au mur et au plafond dans une maison d'architecte

Que choisir en fonction de votre problématique ?

L’utilité de l’isolation phonique

Les cas où l’isolation phonique est adaptée :

  • Un train passe près de chez vous et crée un désagrément sonore dans votre intérieur
  • Votre voisin fait souvent la fête et ses bruits vous incommodent
  • On entend le bruit du salon jusque dans votre chambre

L’utilité du traitement acoustique

Les cas où l’isolation phonique est adaptée :

  • Vous souhaitez tirer la quintessence de votre écoute musicale : dans une pièce dédiée ou non dédiée
  • Vous voulez optimiser votre pratique musicale : que vous soyez un studio d’enregistrement ou un musicien
  • Vous envisagez de construire un home cinéma
  • Vous avez des problèmes d’échos ou de résonance chez vous
  • La salle que vous souhaitez traiter comporte un brouhaha permanent : il est ainsi difficile de s’écouter parler. Dans ce cas-ci, prenez l’image d’un restaurant dans lequel vous avez l’habitude de déjeuner. Posez-vous alors ces 2 questions :
    • Avez-vous des difficultés pour communiquer avec la personne en face de vous ?
    • Le bruit vous dérange-t-il ?

Un test simple consiste à frapper dans ses mains pour voir si le son « rebondit » et revient ainsi plusieurs fois à l’oreille. Si c’est le cas, il y a un phénomène d’écho important dans la pièce dans laquelle vous vous situez. Cela s’appelle aussi de la réflexion acoustique. Un traitement acoustique améliora donc grandement votre environnement sonore. En effet, dans ce cas précis, vous avez besoin d’absorption.

Le problème de cet inconfort sonore est le fait qu’il y a une réverbération des sons sur les parois du local. La solution ? Réduire le RT 60 pour empêcher cette réverbération.

Un peu de technique

Pour mieux comprendre le traitement acoustique, nous pouvons ainsi nous intéresser aux différents bruits perçus par l’ouïe humaine.

Il existe ainsi 2 types d’ondes sonores identifiables par l’oreille humaine :

  • L’onde sonore directe : qui correspond au son qui va se propager d’une source directement à l’oreille humaine.
    • Exemple : quand quelqu’un parle à une autre personne, une partie du bruit n’est pas « rebondit » par les murs de la pièce, c’est ce son que l’on appelle onde sonore directe.
  • Les ondes sonores indirectes : qui correspondent au son qui va atteindre l’oreille indirectement, c’est-à-dire, après avoir « rebondit » contre les murs, le plafond ou le sol d’une pièce. Ce sont ces ondes qui induisent une sensation de bruit désagréable ou une distorsion.

Que faut-il faire pour améliorer son acoustique ?

En fonction de la taille de la pièce et des matériaux qu’elle contient, les recommandations de traitement vont être très différentes. En fonction de votre objectif également. Par exemple, on ne traite pas de la même manière une salle Hifi dédiée et un salon.

Pour ce qui est du traitement acoustique, nous allons donc jouer sur les éléments vus précédemment (rideau, panneau acoustiques, meubles, …). Il est à noter que le moindre changement peut se révéler fructueux ou, au contraire, désastreux. Faire appel à un professionnel constitue un gage de fiabilité.

Diffuseur ou absorbeur ?

Traiter son acoustique améliore bien des choses dans sa vie : son confort d’écoute (musical, mais aussi lors de conversations, …), et par conséquent, sa qualité de vie.

Cependant, vouloir trop traiter sa pièce n’a guère de sens. En effet, celle-ci pourrait finir par sonner comme «morte».

Il convient donc, en premier lieu, de s’intéresser à l’absorption, afin de supprimer les défauts de la pièce, et de gérer les réverbérations. Puis, dans un second temps, de rajouter des diffuseurs en complément afin d’améliorer le naturel et la dynamique d’une pièce.

Pour repartir dans la technique, l’intérêt des diffuseurs (cf photo) est de disperser les réflexions pour les empêcher de se faire piéger, et ainsi garder le son « naturel ».

Diffuseur acoustique

Les produits pour améliorer son traitement acoustique

  1. Des panneaux acoustiques – pour absorber les sons de médiums à aiguës, c’est-à-dire, les fréquences moyennes/hautes. C’est l’élément incontournable pour traiter votre acoustique et en tirer toute la quintessence.
  2. Des diffuseurs – pour disperser et fragmenter les sons. Son rôle n’est donc pas d’absorber l’énergie mais de la redistribuer intelligemment afin de rendre plus vivante et musicale une pièce qui doit être fortement traitée avec des panneaux absorbants pour une salle hifi / home cinema.
  3. Des absorbeurs de basses ou bass trap – afin de contenir les fréquences basses. Ils apportent un plus considérable, essentiellement pour profiter pleinement de son système Hifi ou Home cinéma, de sa pratique ou de son enregistrement musical.
Intérêt Pour qui ? Produits à utiliser
Gestion des réflexions et réverbérations,
Suppression du flutter écho,
Réduction du RT60
ERP
Particuliers ayant des problèmes de résonance
Hifi
Home Cinéma
Studio de musique
Musicien
Panneaux acoustiques
Amélioration de l’énergie restituée, gestion des réflexions en conservant plus de dynamiqueHifi
Home Cinéma
Studio de musique
Diffuseurs
Atténuer les basses fréquences, tendre le grave, le rendre plus ponctuelHifi
Home Cinéma
Studio de musique
Bass traps

Bien souvent, les marques présentes sur le marché s’intéressent principalement aux propriétés acoustiques de leurs solutions. Chez PYT Audio, nous pensons que l’acoustique doit se marier avec votre décoration. Nous avons donc développé des produits faciles d’intégration dont nous parlerons dans la prochaine section.

Les panneaux acoustiques

Nous vous proposons plusieurs gammes de panneaux acoustiques pour régler vos différentes problématiques liées à l’absorption de l’énergie sonore. Nous avons donc opté pour trois gammes principales :

  • Accès : ayant un prix intéressant, il est adapté pour des surfaces importantes. Il peut être redécoupé, mais il possède une efficacité « standard » et un choix de 4 couleurs.
  • Référence : il intègre la technologie d’absorption par vibrations grâce à une plaque de transmission vibratoire en nid d’abeille. Il est de plus très bien fini et toujours aussi modulaire.
  • Référence exclusive : il est basé sur un châssis référence, mais dispose d’une gamme de tissus plus qualitative avec un choix de coloris étendu !

Des panneaux acoustiques sur-mesure sont aussi envisageables (si notre gamme de tissus ne vous convient pas, par exemple). Nous pouvons également faire des panneaux acoustiques imprimés. Vous voulez, par exemple, reproduire un tableau sur un panneau acoustique, c’est possible !

Où et comment positionner vos panneaux acoustiques ?

Pour obtenir des performances ou un ressenti plus important dans l’utilisation de panneaux acoustiques, il existe différentes « stratégies » de positionnement en fonction des objectifs que l’on a.

Ici, on fera la distinction entre le traitement d’une pièce de vie, d’une salle Hifi, d’une salle Cinéma ou d’un Home studio.

Dans une pièce de vie

Si l’on veut traiter une pièce de vie, on ne travaillera pas de façon symétrique, on évitera que les panneaux soit les uns en face des autres.

Et on essaiera de travailler sur 2 murs adjacents : un mur en longueur et l’autre en largeur. Dans le cas où il y a une hauteur sous plafond importante, on traitera en priorité le plafond.

Nous procédons ainsi pour éviter au son de tourner dans la pièce et de se réverbérer sur les parois parallèles, mais également car les points d’émissions de bruits ne sont pas fixes. En effet, les personnes se déplacent dans l’espace.

Pour mieux comprendre la démarche, nous avons fait un tutoriel plus complet sur le traitement acoustique d’un salon.

Acoustique d'une pièce de vie
Dans une salle Hifi
Acoustique d'une salle Hifi

Dans une salle Hifi, c’est différent, car le point d’émission du bruit est fixe.

On va d’abord mettre des panneaux derrière les enceintes car le son « s’appuie » sur le mur derrière les enceintes. De fait, chaque changement s’entend instantanément.

Selon le résultat souhaité ou le budget, on mettra soit des diffuseurs soit de l’absorbant. Ensuite, on cherchera donc à travailler sur les points de réflexions primaires et secondaires. Nous traiterons de façon la plus symétrique possible afin de respecter les effets stéréo, ce qui permettra d’optimiser l’image sonore.

Un tutoriel plus précis, existe également pour mieux comprendre le traitement acoustique d’une salle Hifi.

Dans une salle de Cinéma maison

Dans une pièce cinéma, on est dans un scénario similaire avec des objectifs différents car il y a davantage d’enceintes. Il y a donc plus de points de réflexions primaires et secondaires. Le traitement acoustique doit donc, en théorie, être plus conséquent. Ainsi, le temps de réverbération dans une salle cinéma tend à être très faible (entre 0.2 et 0.3 secondes).

Dans ce cas de figure on travaillera plutôt en priorité les réflexions latérales, avec absorption. Nous ajouterons des panneaux diffuseurs entre 2 panneaux absorbants si l’on souhaite conserver de l’énergie.

Pour avoir une sensation de salle « plus grande », on diffusera la zone derrière l’auditeur.

Ensuite, si on souhaite aller plus loin et réduire de façon importante le RT60, on traitera le plafond.

N’hésitez pas à lire notre tutoriel sur le traitement acoustique Home Cinéma pour en savoir plus.

Dans un studio de musique

Dans un Home Studio, nous n’avons souvent que 2 enceintes. Cependant, nous favoriserons un traitement acoustique de type Home Cinéma car l’objectif est d’avoir peu de réverbération. En effet, les micros sont très sensibles à la réverbération et cela se ressentira instantanément sur vos prises de sons.

Si l’objectif est d’avoir un son très rapide, sec, et naturel, on favorisera des panneaux diffusant plutôt que de l’absorbant. Mais toujours en complément d’une surface traitée importante.

Un tutoriel complet complet sur le traitement acoustique d’un home studio existe sur notre site.

Studio de musique
Quelle quantité de panneaux acoustiques choisir ?

La quantité de panneaux à choisir va, là encore, dépendre de vos objectifs.

Dans tous les cas, pour obtenir le résultat que l’on souhaite, on pourra travailler de façon empirique, en ajoutant petit à petit des panneaux acoustiques muraux ou au plafond.

Le plus sûr est de nous contacter en nous expliquant :

  • Votre projet
  • La taille (en m²) de la pièce à traiter
  • Les différents matériaux présents dans la pièce
  • Les éventuels problèmes de son
  • Et, si possible, quelques photos de votre pièce
Dans une pièce de vie

Pour une pièce de vie, comptez 1 panneau pour 2 m² (surface au sol) au minimum pour un résultat audible.

Avec 1 panneau par m² le résultat sera plus significatif dans la majorité des cas.

Pour des pièces avec des surfaces importantes (70 m ² et plus) ou avec des volumes importants (hauteur sous plafond supérieure à 2 mètres 70), il faut compter un minimum de 1 panneau mural par m². Il faut également envisager le traitement du plafond avec des panneaux de dimensions plus importantes. Dans ce cas-là, le mieux est de nous contacter.

Il est idéal de placer des blocs de panneaux à partir de 1 mètre jusqu’à 1 mètre 80 (hauteur d’oreilles). Si possible (en fonction de l’objectif et du budget), il faudrait en placer pratiquement jusqu’au plafond ( à 2 mètres 20 / 2 mètres 40) afin d’améliorer le résultat.

Dans une pièce Hifi

Pour une pièce Hifi, dans un premier temps, on ne cherche pas une réduction du temps de réverbération mais un contrôle de l’énergie afin d’obtenir une meilleure qualité sonore. Pour ce faire, nous allons traiter le mur derrière les enceintes.

Lorsque l’on va traiter les réflexions primaires :

  • Si la pièce est petite (10 à 20m²), on est proche de ces réflexions, et les enceintes le sont aussi. Ainsi, avec 4 à 6 panneaux, on réussira facilement à traiter une surface suffisante pour supprimer les distorsions liées à ces ondes.
  • Si la pièce est plus grande (20 – 40m²), on est généralement plus éloigné des réflexions et les enceintes aussi. Ainsi, l’onde sera plus « dispersée » et il sera préférable de traiter une surface plus importante. Ceci aussi bien pour supprimer la réflexion que pour réduire le temps de réverbération de la pièce. 6 à 9 panneaux seront généralement plus appropriés.

Dans l’absolu, traiter la réflexion à hauteur d’oreille (donc des panneaux placés entre 1 mètre et 1 mètre 80) est suffisant. Mais si vous souhaitez optimiser le résultat, n’hésitez pas à placer une rangée de panneaux jusqu’à une hauteur de 2 mètre 20 – 2 mètres 40.

Dans une pièce de cinéma ou de musique

Pour le studio et le Home cinéma, selon le budget on travaillera :

  • Soit comme pour une pièce de vie : pour le Home studio afin d’avoir une réverbération naturelle suffisamment faible
  • Soit comme pour la Hifi : dans le cas du Home cinéma, mais avec les variations de disposition qui s’imposent

Cependant, pour réduire de façon suffisante le temps de réverbération, on augmentera d’autant le nombre de panneaux.

Des panneaux acoustiques fins, est-ce un problème ?

Vous voulez des panneaux acoustiques discrets et esthétiques mais vous avez peur de leur efficacité ? En effet, vous avez lu sur un forum que faible épaisseur rime avec coefficient d’absorption ridicule.

C’est peut-être vrai pour certains produits sur le marché qui utilisent des matériaux poreux comme unique principe de fonctionnement.

Or, chez PYT audio les panneaux sont conçus sur une technologie multi-couches et multi-densités pour devenir de véritables « lames vibrantes ». Ceci afin d’augmenter le coefficient d’absorption. De plus, dès la gamme référence, une plaque alvéolaire est intégrée et permet une capacité d’absorption étendue et optimisée.

De plus, nos produits acoustiques ont été validés par de nombreux professionnels indépendants et venants de différents horizons :

  • Du monde de la Hifi : 6Moons, Audiophile magazine, Mono&Stéréo, Vumètre, la République du son, Hors-Chant, Living LEEDH, …
  • Du monde de la musique : MusicTech
  • Du monde de la décoration : Maison et Jardins

Nos clients en sont également très satisfaits !

Les diffuseurs

Les diffuseurs vont venir, bien souvent, en complément des panneaux acoustiques ou de bass trap. Ils cherchent, en effet, à disperser les ondes qui n’ont pas été absorbées par les deux précédents systèmes de correction acoustique. Autrement dit, après avoir corrigé les défauts majeurs de la pièce en termes de réverbération, les diffuseurs vont chercher à restituer le son de manière naturelle. C’est-à-dire, que l’on cherche à entendre le son de manière énergique, sans que l’absorption ne l’étouffe trop.

Nos solutions :

  • Les diffuseurs low profile exclusive : c’est un compromis entre absorption et diffusion. Ce diffuseur garde une capacité d’absorption sur certaines fréquences tout en cherchant à « donner vie » au son. Il fonctionne sur le principe du diffuseur de Schroeder, mais de façon « inversé ».
  • Les diffuseurs poly cylindrique exclusive : il fonctionne sur la base du poly-cylindre. Il va chercher uniquement à diffuser le son de manière authentique, sans l’absorber.

Nos diffuseurs poly cylindriques comportent 3 plus-values majeures :

  • Ils contiennent un suppresseur de résonance concave
  • Ils intègrent un résonateur de Helmholtz
  • Ils permettent une amélioration mécanique de l’inertie

Cela signifie qu’ils suppriment les défaut inhérents au modèle mathématique basique, en renforçant les principes physico-acoustique. En conséquence, cela permet à notre produit d’être réellement performant, pas seulement d’un point de vue « mesure » mais aussi d’un point de vue «écoute ».

Comment positionner vos diffuseurs ?

La position des diffuseurs est analogue à celle des panneaux acoustiques.

Il existe cependant une différence notable. Il convient de positionner les diffuseurs TOUJOURS à la verticale pour les poly-cylindrique et les low profile (œillet vers le haut) comme c’est le cas sur la photo.

Si vous ne respectez pas ce principe, le résultat à l’écoute sera moins bon.

Les diffuseurs

Les différents types de bass trap

De nombreuses formes de bass trap existent. La forme ne joue pas sur son efficacité, ce sont le procédé et les matières utilisées qui vont influer sur la capacité d’absorption du bass trap. Aucune classification n’est officielle, mais nous avons décidé de les regrouper selon les modalités suivantes :

  • Les bass traps traditionnels : ils ne sont pas conçus pour être très « sélectif » dans les fréquences qu’ils cherchent à absorber. Leur mode de fonctionnement est basé sur la densité et le volume des matériaux qui le composent. L’avantage est leur polyvalence et leur simplicité d’utilisation. Notre bass trap référence est conçu sur ce principe, mais comme toujours, nous avons cherché à lui donner un aspect plus intégrable (grand choix de couleurs et de surpiqûres), malgré des dimensions relativement importante.
  • Les bass traps spécifiques : ils cherchent à corriger une fréquence particulière généralement déterminée par une prise de mesure. Ils fonctionnent sur des systèmes ressort / masse /ressort. C’est-à-dire avec une planche de bois qui fera office de lame vibrante en étant accordée à des fréquences désirées. Ceci permet d’absorber une bande de fréquence plus limitée, en renvoyant les fréquences hautes et médiums.

Les bass traps spécifiques sont idéaux pour des studios, salles dédiées, ou pour des gros problème de redondance dans le grave. Cependant, ils nécessitent de faire appel à un acousticien, ainsi qu’une construction sur-mesure. De plus, le volume est généralement encore plus conséquent, et le bass trap sera calculé pour travailler à un endroit précis dans la pièce.

Les bass traps spécifiques sont idéaux pour des studios, salles dédiées, ou pour des gros problème de redondance dans le grave. Cependant, ils nécessitent de faire appel à un acousticien, ainsi qu’une construction sur-mesure. De plus, le volume est généralement encore plus conséquent, et le bass trap sera calculé pour travailler à un endroit précis dans la pièce.

IntérêtPour qui ?ContraintesProduits concernés
Facile à positionner
Permet de faire des tests empiriques
Se positionne dans les angles
Ne nécessite ni mesure, ni intervention d’un technicien
Peut absorber le médium-aiguë
Absorption non sélective des fréquences basses
Bass traps traditionnels
Permet une précision dans l’absorption des fréquences souhaitées
Peut être intégré dans un mur
Nécessite des mesures acoustiques de la pièce et un calcul de conception du bass trap.
Le produit doit être réalisé sur place par des personnes compétentes
Très complexe à mettre en œuvre pour un résultat optimal.
Prix en conséquence
Bass Traps spécifiques
Comment choisir ses bass traps ?
Au niveau des matériaux

Chez PYT Audio, nous avons fait le choix d’utiliser une mousse d’un volume important, évidé, avec un tissu « dur » afin d’atteindre des résultats d’absorption ciblés dans le grave et l’extrême grave (de 50hz – 150hz), tout en minimisant l’absorption des fréquences médiums et aiguës.

En effet, ce sont les panneaux acoustiques qui vont prendre le relais sur ces fréquences médiums et aiguës.

Au niveau de la forme

Si vous souhaitez une esthétique soignée, la forme va évidemment avoir une importance majeure. La couleur de votre bass trap également.

Chez PYT Audio, nous avons donc décidé d’opter pour un bass trap avec un large choix de couleurs de tissus et de surpiqûres.

En dehors de ces aspects esthétiques et visuels, la forme ne va pas réellement impacter la capacité d’absorption. C’est essentiellement le matériau et la technologie qui joueront sur cette dernière.

Comment positionner vos bass traps ?

Pour optimiser au maximum leur efficacité, positionner les bass traps dans le coin de la pièce s’avère pratique et améliore l’efficacité du dispositif. Idéalement, il est convenu d’en positionner dans chaque angle de la pièce sur toute la hauteur. Nos bass traps faisant 1 mètre, il faut donc les empiler du sol jusqu’au plafond. Le but est ainsi de traiter la pièce dans toute sa hauteur.

Si vous êtes audiophile, il convient de les positionner en priorité derrière les enceintes.

Bien sûr, comme nous l’avons vu plus haut, ces produits ont l’avantage d’être facilement déplaçables. Vous pouvez donc réaliser différents tests, et faire des achats progressifs afin de faire des tests empiriques. Ceci vous permettra d’obtenir le meilleur compromis et un parfait équilibre. En effet, les recommandations acoustiques tirées d’analyses de courbes ne sont pas toujours en phase avec notre ressenti à l’écoute !

Mesurer la pièce, est-ce nécessaire ?

L’intérêt de la mesure d’une pièce pour le traitement acoustique

Chez PYT audio, nous avons tout mis en œuvre afin de faciliter la vie de l’utilisateur et éviter la prise de mesure dans des pièces de dimension inférieures à 100m².

De fait, une solide expérience et le respect des fondamentaux acoustiques et physiques permettent un résultat professionnel sans prise de mesure.

Il est évident qu’une mesure de la pièce vous apportera de la précision sur les fréquences absorbées et vous permettra ainsi de comprendre les changements sonores apportés à votre pièce avec une précision plus pointue.

Mais, cela est loin d’être nécessaire dans tous les cas. C’est notamment vrai si votre pièce fait moins de 100m². Les solutions PYT Audio vous apporte une amélioration acoustique nettement audible. Vous n’aurez pas besoin de prise de mesure pour vous en rendre compte !

Cela vous permet donc de faire des économies substantielles si vous faites appel à nous. Vous n’aurez pas besoin de passer par une société tierce pour réaliser des prises de mesure et une préconisation. Sachez que les prestations d’un acousticien sont comprises dans une fourchette de 1500 à 3000€ par pièce étudiée. Ceci car le gros du travail n’est pas la prise de mesure mais tout le travail à posteriori : lecture des mesures, modélisation de votre pièce et du mobilier en 3D, exportation dans des logiciels acoustiques spécifiques, analyse des résultats et calculs divers, …

Si vous souhaitez des précisions sur l’acoustique de votre pièce à moindre frais, vous pouvez cependant réaliser des mesures par vous-même en vous équipant :

  • D’un microphone : d’une certaine qualité et donc d’un certain prix cependant
  • D’un logiciel de mesure : qui peut être gratuit comme c’est le cas avec le logiciel REW (pour Room EQ Wizard)

Si vous avez des mesures acoustiques, n’hésitez pas à nous les transmettre. Cela nous permet d’être encore plus pertinents sur nos conseils. Cependant, cela n’est pas indispensable.

Les enjeux de la mesure d’une pièce pour le traitement acoustique

Encore une fois, tout dépend de votre utilité d’un traitement acoustique. Si vous souhaitez uniquement traiter des problèmes d’écho, cela n’aura pas de réelle importance.

Si vous souhaitez traiter une pièce dédiée ou un home studio, la mesure s’avère plus importante.

Le gros point fort de PYT Audio ? Vous pouvez déplacer les panneaux, puisqu’ils se positionnent avec une fixation velcros, pour adapter votre ambiance sonore en fonction de vos objectifs du moment. Vous pouvez même les emmener où vous le souhaiter ! Ceci est idéal si vous êtes amené à déménager ou si votre studio de musique n’est pas fixe.

Que faire avant de traiter sa pièce ?

Pour les particuliers qui souhaitent améliorer l’acoustique d’une pièce existante

Commencez à mettre des tapis, des rideaux, utiliser des meubles hauts, …

Parfois c’est suffisant.

Si ça ne l’est pas, utilisez des panneaux acoustiques absorbants en complément.

Pour une salle dédiée

Si vous souhaitez une salle dédiée, vous pouvez déjà commencé par concevoir une pièce dont les murs ne sont pas parallèles et où le plafond est incliné.

Pensez également à choisir des dimensions qui respectent « le nombre d’or » , mais surtout qui correspondent à la taille de vos enceintes ! Ainsi pour une petite pièce, choisissez, des petites enceintes.

Plus important encore, veuillez à respecter la loi de masse ! Nous vous recommandons ainsi d’utiliser au maximum des matériaux inertes qui ne vibrent pas et qui sont, si possible, naturels car la sonorité des matériaux s’entend !

Salle hifi dédiée
Salle écoute dédiée d'audiophile avec panneaux acoustiques

Choisissez ainsi plutôt de la pierre, de la brique rouge pleine, du bois, du sable, ou du fermacell.

Au contraire, évitez le placo plâtre, les rails aluminium, le carrelage, le métal et les vitres (ou baies vitrées).

Pour pouvoir traiter le plus efficacement possible, choisissez une pièce fermée qui fait jusqu’à 35m². En effet, au-delà de cette surface, les difficultés réelles commencent : c’est souvent plus difficile de faire « chanter » une grande pièce ou la rendre musicale.

La solution PYT Audio : le meilleur compromis entre esthétisme et acoustique

Chez PYT Audio, nous avons compris que le manque d’esthétisme d’un traitement acoustique peut être un réel frein pour vous. Nous avons donc décidé de nous orienter vers des solutions fines et discrètes. Nos produits font ainsi 0.9 à 1.7cm d’épaisseur, tout en ayant des capacités d’absorption de très bonne facture. Nous proposons plus de 49 coloris pour être sûr que vous trouviez une solution adaptée à votre besoin !

De même, nos produits sont déplaçables à souhait. Vous pouvez ainsi les emmener en cas de déménagement. Nos fixations velcros sont aussi respectueuses de vos murs. Ainsi, pas de mauvaises surprises si vous souhaitez les retirer et les présenter à des amis ou autre.

PYT Audio, c’est aussi des produits fabriqués en France et un suivi commercial unique. De nombreuses revues spécialisées dans les secteurs de la Hifi, de la musique et de la décoration ont reconnu notre expertise, la qualité et la singularité de nos produits.

Conclusion sur le traitement acoustique

Nous avons donc vu qu’il ne faut pas confondre traitement acoustique et isolation phonique. Le traitement acoustique s’intéressant au son émis à l’intérieur d’une pièce et concerne des éléments légers au sein de votre pièce. A l’inverse, l’isolation phonique s’intéresse à stopper le son provenant de l’extérieur d’une pièce et concerne donc des matériaux de construction.

Le bruit présent dans votre pièce provient d’onde directe et indirecte. Ces dernières sont les ondes qui « rebondissent » au mur avant d’atteindre vos oreilles.

Il existe 3 principaux types de produits pour améliorer votre acoustique. Les bass traps qui bloquent les fréquences basses. Les panneaux acoustiques qui s’attaquent aux fréquences moyennes et hautes. Les diffuseurs qui permettent principalement de renvoyer l’énergie. En fonction de votre objectif et de votre pièce, vous allez choisir l’un ou l’ensemble de ces produits.

Les panneaux acoustiques se positionnent sur les murs ou au plafond. Bien souvent, ne traiter qu’une partie des murs est suffisant. Selon l’objectif, le positionnement et le nombre de panneaux à utiliser va être différent.

Les diffuseurs cherchent donc, après avoir absorbé certaines fréquences, à donner « vie » au son pour que la pièce ne sonne pas totalement comme « morte ». Ils se positionnent dans tous les cas à la verticale, c’est-à-dire, les œillets vers le haut.

La forme des bass trap n’a pas d’importance et ces derniers se positionnent dans les coins de la pièce (ou derrière les enceintes), idéalement sur toute la hauteur de la pièce, il faut donc les empiler, dans la mesure du possible, jusqu’au plafond.

La mesure de la pièce est loin d’être indispensable, sauf si vous êtes un professionnel qui souhaite atteindre un résultat très précis.

De plus, pour optimiser votre acoustique, optez pour des pièces dans lesquelles la longueur, la largeur et la hauteur sont différentes. Privilégiez également des matériaux inertes qui ne vibrent pas et qui sont naturels.

Enfin, nos solutions sont, en plus d’avoir de bons coefficients d’absorption, esthétiques et facilement intégrables.

Lorem facilisis consequat. ut mattis accumsan Nullam ut porta.