Les laines minérales (verre et roche) : acoustique et santé

PYT Audio > Blog > Ecologie > Les laines minérales (verre et roche) : acoustique et santé

Les laines minérales (verre et roche) : acoustique et santé

Catégorie : Ecologie, Tutoriel acoustique

Les laines minérales sont aujourd’hui très utilisées dans le secteur de la construction. Ceci aussi bien pour leurs qualités thermiques, qu’acoustique. Leur grand intérêt réside dans leur faible prix. Cependant, nous verrons, dans cet article, que les laines minérales présentent de nombreux inconvénients et dangers.

Qu’est-ce que la laine de verre et la laine de roche ?

Quand on parle de laines minérales, il peut s’agir de :

  • Laine de verre
  • Laine de roche
  • Laine de laitier

Ici, nous parlerons des 2 premières qui sont nettement plus utilisées en acoustique.

La laine de verre

La laine de verre est la fibre la plus utilisée pour l’isolation et le traitement acoustique.

Elle a été créée par Russell Games Slayter, en 1938, pour le compte de la société Owens-Corning.

La laine de verre est fabriquée à partir de sable, de roche sédimentaire (calcaire, dolomie) et du verre ou du calcin. Des adjuvants sont également nécessaires (notamment du bore), tout comme un liant (polyester).

Laine de verre

La laine de roche

Laine de roche

La laine de roche commence à être utilisée pendant la même période, avec le dépôt d’un brevet de fabrication en 1935.

Parfois appelée «coton minéral», cette matière est fabriquée à partir du basalte, qui est une roche volcanique. Plus précisément, elle est obtenue par fusion dans un four chauffé au coke à 1 460 °C.

Les problèmes des laines minérales : santé, recyclabilité, performance et pollution

Santé et laines minérales

Les laines de verre font l’objet de nombreuses controverses sanitaires. Elles sont notamment accusées d’être irritantes et cancérigènes. Aujourd’hui, cette dernière allégation n’est pas « scientifiquement » démontrée. Cependant, de nombreuses recommandations sont faites par les fabricants et les spécialistes pour manipuler ce produit. De même, de nombreux spécialistes alertent sur ces potentiels problèmes pour la santé.

Historique de la laine de verre et de la laine de roche sur la santé

Les laines minérales ont été classées comme cancérigène par le célèbre Centre International de Recherche sur le Cancer (CIRC) qui dépend de l’Organisation Mondiale pour la Santé (OMS).

Toutefois, en 2001, le CIRC a reclassé toutes les laines minérales en « effet cancérogène suspecté – preuves insuffisantes ». Ceci suite à une légère modification de la composition des produits par les fabricants de laines minérales. Faute de preuves suffisantes, les produits peuvent donc être utilisés. Le contraire du principe de précaution en quelque sorte …

L’Agence française de sécurité sanitaire de l’environnement et du travail (Afsset) a également alerté, il y a plusieurs années, sur la présence de formaldéhyde qui sert de liant à hauteur de plus de 25 % dans la composition des laines de roche. Ce dernier est cancérigène.

Le problème des laines minérales est qu’elles émettent des particules qui ne peuvent pas être expectorer. Elles finissent donc dans les alvéoles pulmonaires avec des conséquences potentiellement dangereuses.

Les conseils recommandés pour utiliser les laines minérales

Bien qu’elle soit sans danger selon ses fabricants, ces derniers recommandent de nombreuses précautions (dans différents documents) pour les utiliser et les appliquer.

Voici le type de tenue qu’il faudrait porter :

  • Des habits amples, cependant ajustés aux poignets, au cou et aux chevilles
  • Des gants, des lunettes de protection, voire une casquette
  • Un appareil de protection respiratoire de type P2 (demi masque filtrant jetable)

Les précautions qu’il faut prendre pendant la pose :

  • Utiliser des matériaux à vitesse lente pour limiter la projection de poussières
  • Ventiler le chantier

Les précautions qu’il faut prendre après la pose :

  • Ranger et laver les vêtements utilisés de manière séparée
  • Se doucher rapidement, en se savonnant bien, pour limiter l’incrustation des fibres dans la peau
  • Nettoyer le chantier avec un aspirateur, de préférence, à filtre « absolu »
  • Respecter la réglementation sur les déchets

Ces conseils sont également préconisés dans des documents du Bureau international du travail (BIT). Ces laines minérales ont souvent été comparées à l’amiante, notamment pour ces raisons, car les protections nécessaires sont semblables sur de nombreux points.

Problèmes dermatologiques des laines minérales : démangeaisons et irritations

Si vous avez déjà manipulé des laines minérales, ou connu des personnes les utilisant, vous savez qu’elles provoquent des démangeaisons chez de nombreuses personnes.

Pourquoi cela fait cet effet ? Concrètement, des fragments de fibre de verre présent dans l’air vont venir pénétrer à travers les vêtements, se déposer sur la peau et s’attaquer à l’épiderme.

On parle souvent des démangeaisons, mais ces laines peuvent également provoquer d’autres types de maladies tels que des conjonctivites, des rhinites, ou encore des pharyngites.

Pour la laine de verre, des cas d‘allergies cutanées ou d’asthme ont également été recensés.

Autrefois (jusqu’en juin 2015), il existait des « phrases de risque » afin d’indiquer les risques potentiels de produits. Les laines minérales étaient classées « R38 : irritant pour la peau ».

Des sociétés condamnées par la justice pour tromperie sur les performances

Un procès, surnommé par certains « isolgate », a vu s’opposer 2 entités :

  • Le syndicat des fabricants d’isolants en laines minérales manufacturées (FILMM) : c’est-à-dire, le syndicat des fabricants de laine de verre et de roche
  • L’entreprise Actis : fabricant d’isolant thermique mince

Cette première entité reprochait à la deuxième de mentir sur les performances thermiques des produits. Or, après des tests réalisés en conditions normales, on se rend compte que la laine de verre pouvait être jusqu’à 75 % moins performante que ce qui était indiqué par les fabricants.

A l’image de Volkswagen et son logiciel truqueur qui a donné le terme de « Dieselgate », certaines ont parlé « d’isolgate » pour les laines minérales. En effet, la cour de cassation a, ainsi condamné le FILMM car les performances thermiques de cette laine minérale sont altérées sous l’effet d’un manque d’étanchéité à l’air. Or ceci n’était pas pris en compte dans les spécificités des produits.

Au-delà de cette condamnation, la plupart des fabricants ont été de nombreuses fois condamnés pour des raisons diverses (entente sur les prix, expositions de leurs salariés à l’amiante, chantage à l’emploi sur les salariés de certains pays, …).

Perd ses performances dans le temps

Les laines minérales ont une durée de vie de près de 10 ans. Elles ont, en effet, du mal à résister aux variations de température. Concrètement, ces variations font se rétracter les laines minérales qui peuvent ainsi perdent plus de la moitié de leur épaisseur après plusieurs années.

Les laines de roche et de verre sont difficilement recyclables

Une des principales critiques des laines minérales est liée à leur recyclabilité. En effet, elles seraient difficilement recyclables en raison de la présence de résines phénoplastes.

De même, pour être recyclées, elles ne doivent pas être souillés, chose presque impossible. Etant très majoritairement utilisé comme isolant phonique, elles ont presque toujours des poussières de chantier qui en empêchent le retraitement.

En outre, Le recyclage ne peut se faire qu’une fois en raison de la perte de qualité et donc de performance des produits. Lors du recyclage, elles doivent souvent être mélangées de nouveau avec des matières « neuves ».

De plus, la filière n’est pas nécessairement pensée pour recycler de gros volumes. Peu d’usines de retraitement existent.

La majorité des laines minérales finissent directement enfouis, le recyclage demeurant très marginal. Comme indiqué dans un document interne, « les déchets de laine de roche sont destinés à l’enfouissement. ».

Une production polluante … là encore dangereuse pour la santé

De nombreuses personnes alertent sur la pollution engendrée par la production de ces matériaux. Il suffit de passer devant une usine pour se rendre compte de ces grosses cheminés qui émettent beaucoup de fumées. Au-delà du rejet massif de gaz à effet de serre, ces fumées seraient toxiques.

En Virginie-Occidentale, une usine d’isolation fait ainsi l’objet d’une enquête suite à des plaintes selon lesquelles elle aurait contaminé l’air et l’eau dans l’est de l’Etat. En France, on a également pu apercevoir des rejets d’émissions d’ammoniac supérieures aux normes en vigueur (NH3) sur certains sites.

Face à ces nombreux problèmes environnementaux, des associations s’organisent pour lutter contre ces matériaux. Aux Etats-Unis, l’association « TOXIC ROCKWOOL » se bat contre les ravages de ces isolants. En France, « Stop Knauf », ou encore « Stop Rockwool » militent également dans le même but.

Logo de l'association
Logo

Grâce à leur travail, nous en apprenons davantage sur la production et les rejets qu’elle génère. En Virginie-Occidentale, une entreprise de fabrication de laine de roche serait le deuxième plus grand émetteur de composés organiques volatils (COV). L’usine dégagerait 6 produits chimiques cancérigènes connus ou suspectés : l’acétaldéhyde, le formaldéhyde, le biphényle, le butadiène, le naphtalène et le benzène.

Certains ont quantifié ces problèmes :

  • L’usine Rockwool à Soisson provoquerait des rejets toxiques estimés à 950 tonnes par an dont notamment 260 T d’ammoniac, 220 T de particules fines et 74 T d’oxyde de souffres

Performances acoustiques des laines minérales

Isolation acoustique et panneau acoustique en laine de roche ou laine de verre

Comme expliqué en préambule, les laines minérales sont très utilisées pour l’acoustique. Ceci, aussi bien, pour de l’isolation phonique que du traitement acoustique. Pour bien comprendre la différence entre ces 2 notions, n’hésitez pas à lire notre tutoriel sur les panneaux acoustiques.

Affaiblissement et performance acoustique des panneaux en laine de roche et verre

Coefficient acoustique laine de roche et de verre

Les laines minérales présentent de bons coefficients d’absorption acoustique. L’alpha sabine étant souvent proche de 1 lorsque le panneau à une certaine épaisseur (plus de 5 cm). Il existe donc des matériaux à l’efficacité supérieure qui peuvent avoir des meilleures performances pour une épaisseur moindre. Nous vous recommandons également de vous méfier de ce coefficient en fonction de :

  1. La méthode de test : si des panneaux destinés à être plaqués aux murs ont été testés avec un plénum d’air la performance indiquée sur papier ne sera pas la même que celle en condition réelle
  2. La différence entre les multiples coefficients d’absorption : ne comparer pas l’un avec l’autre (Alpha W et NRC)

De plus, comme pour les performances thermiques, il convient de se méfier de la durabilité des performances acoustiques. Les laines minérales peuvent se rétracter et perdent ainsi leurs performances dans le temps.

Laine de roche acoustique : gain en db

La laine de roche sert majoritairement d’isolant phonique. En ce sens, ce matériau peut permettre d’obtenir un gain de décibels (db). Ce gain variera selon un certain nombre de paramètres.

Conclusion sur les laines de roche et de verre

Nous avons donc vu que le principal intérêt des laines de verre et de roche réside dans le prix d’achat.

Cependant, ces matériaux présentent des défauts à plusieurs niveaux :

  1. Pour la santé : avec un manque de recul sur leurs potentiels dangers, et des experts qui s’en inquiètent
  2. Au niveau de la recyclabilité : qui est marginale et impossible dans de nombreux cas
  3. Au niveau de la performance : avec des sociétés déjà condamnées par la justice sur ce point
  4. En termes de pollution : avec des associations qui luttent pour préserver les écosystèmes